Vous êtes ici : Accueil > LUTTES SOLIDAIRES > INTERPRO > FRONT SOCIAL : MEETING UNITAIRE MARDI 17 OCTOBRE
Par : webmestre
Publié : 14 octobre 2017

FRONT SOCIAL : MEETING UNITAIRE MARDI 17 OCTOBRE

S’unir pour ne plus subir !


Le programme de Macron n’épargne personne, des étudiants aux retraités, des contrats aidés aux assurés sociaux, des chômeurs-précaires aux locataires, des salariés aux malades…
Cinq points parmi tant d’autres de la contre-révolution libérale imposée par les ordonnances :

CDI, c’est le chantier ! Avec le contrat de chantier, toute personne peut être embauchée pour une tâche précise, même pour une heure par semaine pendant seulement quelques mois, voire même pour une heure tout court. Il est renouvelable à l’infini : le CDI actuel disparaît. On peut imaginer des contrats renouvelés heure après heure, des journées de 12 ou 16 heures de travail avec plusieurs contrats et plus de paiement d’heures supplémentaires.
Le plus grand plan de licenciement de l’histoire : le gouvernement licencie 260 000 emplois aidés dans les secteurs essentiels à la cohésion sociale. Sans aucun préavis, ni indemnité, ni reclassement !!
Baisse des APL : 5 € par mois de moins par étudiant et famille pauvre, soit 350 millions d’économie. De l’autre côté, en supprimant une partie de l’impôt sur la fortune (ISF), Macron redonne 2 milliards aux plus riches, soit 6 fois plus.
Avec la hausse de la CSG, même manoeuvre : le gouvernement prend à certain-e-s (retraité-e-s) pour donner aux autres (entreprises).
Des accords d’entreprise qui pourront être moins favorables que les conventions collectives et modifier l’organisation du travail, la pause des congés payés, supprimer des primes… : le patron pourra imposer ce qu’il veut.
C’est la fameuse inversion des normes !
Cerise sur le gâteau pour les patrons : la suppression des défenses et des protections des salarié-e-s (comités d’entreprise, comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail, délégués du personnel) et la division au moins par deux des indemnités prud’homales en cas de licenciement abusif. C’est open bar pour les patrons ! Ils embauchent avec le contrat qu’ils veulent et le licenciement est rendu plus facile et moins coûteux !

Depuis la rentrée, la participation massive aux journées de grève a clairement montré la volonté de lutte unitaire et reconductible de la base. C’est pourquoi le Front Social propose à toutes et tous d’oeuvrer à donner au mouvement l’objectif de gagner : refuser les pseudo-négociations, faire converger les actions public/privé, mettre en place des assemblées générales, des comités de grève, s’organiser pour créer les conditions d’une grève générale qui bloque l’économie… Toute l’histoire du mouvement ouvrier le prouve : c’est la seule méthode pour passer à la contre-offensive et gagner !

De ce monde là, on n’en veut pas !
MARDI 17 OCTOBRE – 18H
MEETING UNITAIRE POUR NOS DROITS SOCIAUX
Salle festive Saint-Etienne du Rouvray
40 rue des coquelicots

Si vous souhaitez nous rejoindre, contactez-nous
pourunfrontsocialrouen@gmail.com / www.facebook.com/pourunfrontsocialrouen
Avec la participation et le soutien de CGT, FSU, Solidaires, UNEF, EELV, Ensemble !, GDS, La France Insoumise, NPA, M1717, PCF, PG
PAR LE COLLECTIF ROUEN AGGLO « POUR NOS DROITS SOCIAUX » nosdroitssociauxrouen@gmail.com

Documents joints