Vous êtes ici : Accueil > LUTTES SOLIDAIRES > 4 mars : marche pacifique contre les violences policières
Par : webmestre
Publié : 2 mars 2017

4 mars : marche pacifique contre les violences policières

Avec Théo, Adama et les autres victimes
Marche pacifique
Place de la Cathédrale, Rouen,
samedi 4 mars 2017 à 14h30

A l’initiative du Collectif de défense des Libertés Fondamentales :
premières signatures : AFPS (Association France Palestine Solidarité), ATTAC, Ensemble !, Europe Ecologie Les Verts , FSU (Fédération Syndicale Unitaire), LDH de Rouen (Ligue des droits de l’homme), Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti de Gauche, Ras l’Front, Syndicat des Avocats de France (SAF), Union Locale CGT Rouen, Union Syndicale Solidaires 76, ...
Les violences et le viol subis par Théo à Aulnay-sous-Bois sont d’une exceptionnelle gravité.
Le déni par les autorités policières, les déclarations racistes qui en ont suivi sont inacceptables. Inacceptables pour les premiers visés, qui supportent quotidiennement des contrôles abusifs. Inacceptables pour toutes celles et ceux qui défendent les droits et libertés fondamentales.
Ces faits ne sont pas isolés, ils sont la conséquence de la politique sécuritaire des gouvernements successifs accentuée par l’état d’urgence permanent.
Un rapport d’enquête sur les violences policières en France ces dix dernières années montre qu’il existe de graves défaillances dans les enquêtes effectuées à la suite de plaintes pour violences policières. Ce rapport souligne le lourd bilan humain de l’utilisation de certaines armes (Flashball, Taser) et techniques d’interpellation.
23% des personnes déclarant avoir fait l’objet d’un contrôle d’identité dans les cinq dernières années rapportent avoir été confrontées au tutoiement, à des insultes et de la brutalité.
Il est temps de porter un coup d’arrêt à ces violences, à ces dérives policières, à cette impunité. Toute infraction doit être sanctionnée !
C’est pourquoi nous appelons toutes celles et ceux qui ont à cœur les valeurs d’humanité, toutes celles et ceux qui veulent opposer l’égalité et la fraternité au racisme et au mépris social à être présentes et présents, à cette marche pacifique de solidarité et de protestation.